Website Ribbon LDP: Journée sans gays aux Etats-Unis : bizarreries d'un message politique.

mercredi 10 décembre 2008

Journée sans gays aux Etats-Unis : bizarreries d'un message politique.

Aujourd'hui, le mercredi 10 décembre, les organisations homosexuelles américaines organisent une journée "sans gays" pour protester contre le raidissement de la société américaine sur l'homosexualité et le mariage gay, l'adoption de la proposition 8 en Californie ayant pris une valeur de symbole repoussoir dans un Etat jusque là traditionnellement ouvert et tolérant en matière de moeurs.

Les organisateurs de l'événement, Sean Hetherington et Aaron Hartlzer, un couple gay américain, relayés par une kyrielle d'associations, veulent placer leur action symbolique sur le terrain socio-économique : regardez comme les gays manquent au fonctionnement du pays quand ils ne sont pas là, regardez combien ils pèsent économiquement (le chiffre de 700 milliards de dollars est avancé, soit l'équivalent du plan de sauvetage des banques), regardez quelle est leur force de frappe sur l'appareil financier (une des associations demande à tous les gays américains de retirer 80 $ de leur compte en banque aujourd'hui).

On reste un peu dubitatif devant ce virage très libéral, au sens économique du terme, de l'action politique en matière de droits de l'homme et de militantisme anti-discrimination. Sans doute est-ce typique de la société américaine, mais il y a là un parfum d'individualisme et de post-modernisme dans la notion d'engagement militant que Ludie n'aime pas beaucoup, pour être franche.

C'est ringard de manifester, de faire des pétitions, d'essayer d'agir auprès du législateur par les relais d'opinion ? De sensibiliser la presse à une problématique tout simplement parce qu'elle est juste ? Et comment va-t-on "mesurer" l'influence des gays aux Etats-Unis ? Au nombre de retraits de 80 $ ? Quel sera le seuil en-dessous duquel on décrètera que les gays comptent pour des prunes et réciproquement ? Et le pédé ouvrier, petit employé ou travailleur agricole, il va faire grève pour homosexualité face à un milieu professionnel goguenard et rétrograde contre lequel il a peu de moyens de défense ? Evidemment, pour l'avocat new-yorkais, les conséquences seront moins graves...

Bref, ce message est bourré d'ambiguïtés et de bizarreries idéologiques, pour ne pas dire plus. Ludie n'aime pas beaucoup ; selon des critères français, elle dirait que c'est tout sauf républicain. Ah, ces Américains, ultra-libéraux et hyper-individualistes même dans la revendication anti-discrimination... Sont bien oufs, hein !

9 commentaires:

Arthur Vauthier a dit…

Effectivement, c'est peut être pas bien malin. Est-ce qu'il ne faut pas, surtout, que chacun fasse progresser les choses autour de lui, à un petit niveau ? Parce que faire croire au peuple américain bien pensant qu'une force cachée vit dans son cher pays et pourrait tout foutre en l'air, c'est peut être pas le but non plus. Sont déjà assez trouillous comme ça, nos amis d'outre Atlantique.

Sigmund a dit…

c'est pas tous les jeudis soirs à 21h que Act-Up se réunit à la Sorbonne???

Le Moine-Hérisson Fou'rbe a dit…

So, did the US economy survived for 24 hours without the fags ?

Ludivine van de Spock a dit…

@ Arthur : Absolument, ils sont déjà assez "théorie-du-complot-ces-communistes-invisibles-et-ces-musuklmans-qui-grouillent-partout" comme cela nos amis américains ! Et bravo pour le blog artistique du jeune Arthur, c'est très réussi :-)

@ Sigmund : Ludie détecte que tu es en mode "je botte en touche", tss tss. Tentation néo-libérale mais pudeur de l'exprimer ? Hi hi !

@ Ludie l'ignore, cher Moine-Hérisson, et te souhaite bien du courage pour soutenir le Sanglier Polonais !

Sigmund a dit…

surtout peu d etemps cette semaine, suis overbooké... pour des raisons médiatiques.. basses, viles, et en plus pas gay-defender::: ;-(

hardware a dit…

et revoilà les a priori anti américains ... même à propos de nos us gays friends ; voilà bien les scrupules judéo-chrétiens bien franco-français ... bouhhhh, c'est sale de parler d'argent, pas moralement acceptable, pas à la hauteur du débat, pas très éthique ...
bon j'avoue, j'ai eu cette impression en entendant parler de cette journée ... j'me suis dit : il font comme quand on fait n'importe quelle visite là-bas : l'obsession du fric est omniprésente : combien a coûté tel pont, tel building, tel monument ... et maintenant ... combien rapporte un gay à la société : mesquin peut-être, ambigü très certainement.
Mais après tout, il faut jouer de tous les registres ; le registre économique n'en est qu'un parmi de nombreux. Après tout, si ce type de message a plus d'impact que d'autres aux usa, je ne vois pas pourquoi les gays s'en priveraient, si ça peut sensibiliser ne serait-ce que 4 ou5% des gens qui ne sont sensibles qu'aux $.
Et puis surtout, ne réduisons pas pas le lobbying us gay à cette seule journée : les uns appuient sur les valeurs, sur la justice, sur l'égalité des droits ; d'autres sur les $ : why not !

Ludivine van de Spock a dit…

@ Hardware : coucou, le revenant :-) Ludie est très heureuse d'avoir enfin provoqué une polémique dont elle espérait qu'elle se déclencherait plus tôt, hi hi !

hardware a dit…

promis, j'essaierai quand même de ne pas me rebeller à chacun de mes rares passages ;-)
ce qui est super ici, c'est justement la coexistence de doux délires et de very serious sujets ... et la possibilité d'apporter des grains de sels + ou - louf, y compris sur les thèmes supposés les moins drôles !

Ludivine van de Spock a dit…

Ben justement, tu nous manques Hardouaire ! Reviens plus régulièrement, qu'on rigole un peu !